bluesign® aide les entreprises à produire mieux

17 juillet 2018

Les certifications environnementales engagent les entreprises et rassurent les consommateurs. OEKO-TEX 100, GOTS, ISO 14001, BLUESIGN, ECOLABEL, ECOCERT, … Il en existerait plus d’une cinquantaine sur le marché textile. Difficile de savoir qui fait quoi. Créé il y a 18 ans, bluesign® est devenu une référence sur le marché du sport. Le label basée en Suisse veut désormais convaincre le marché de la lingerie, du sous-vêtement et du balnéaire.

bluesign® fournit une solution globale pour une production textile écoresponsable et sûre en la sécurité et l’environnement. bluesign® travaille à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement afin de s’assurer que les produits répondent à des critères rigoureux,  en mettant l’accent sur les personnes, l’environnement et les ressources.

Le système bluesign® : qu’est-ce que c’est ?

De nombreuses certifications se concentrent sur le produit final, et ne s’intéressent ni aux substances, ni aux pratiques utilisées dans les étapes précédant la production. La solution consiste simplement à inverser cette approche, et à commencer par le début. En empêchant les produits chimiques dangereux d’entrer dans le processus de production en premier lieu, le système bluesign® crée une filière propre.

Cela donne aux consommateurs l’assurance qu’ils achètent un produit à la fois durable et conforme aux normes de sécurité les plus élevées. C’est l’approche bluesign®, baptisée « Input Stream Management ».

Depuis sa création en 2000, bluesign® a utilisé des évaluations chimiques scientifiques pour évaluer les dangers de 20 000 formulations chimiques et les classer dans l’une des trois catégories suivantes: bleu – sûr à utiliser ; gris – manipulation spéciale requise; et noir – interdit. Les évaluations portent sur plus de 900 substances chimiques différentes. Parmi elles, 600 substances sont interdites. Il ne suffit pas d’indiquer simplement les produits chimiques à éviter. Les fabricants ont besoin de solutions de rechange fiables et sûres. C’est pourquoi bluesign® a créé la première liste  la plus complète et la plus claire de l’industrie, décrivant plus de 11 000 produits chimiques alternatifs sûrs et efficaces dans ce qu’on appelle «  le bluesign bluefinder ».

La coopération avec les partenaires : comment ça marche ?

Les experts de bluesign® préparent, avec chacun de ses partenaires, une feuille de route pour que leur entreprise puisse atteindre les critères de référence dans les domaines prioritaires. Une fois la feuille de route dressée, le partenaire du système peut utiliser le label déposé ‘bluesign®’ sur le produit concerné. Ce label certifie que le produit est fabriqué avec un minimum d’impacts sociaux et environnementaux. Mais cela ne s’arrête pas là. Si le droit d’utiliser le logo bluesign® est une étape importante, il est plus que cela. bluesign® offre plus qu’un standard, il fournit un forum actif de l’industrie textile en pleine croissance où plus de 500 partenaires du système trouvent ensemble des moyens de collaborer sur certains des défis de durabilité les plus urgents. C’est la voie « bleue ».

Retrouvez les propos et explications de Philip Schär, responsable des relations clients pour l’Europe chez bluesign®, intervenant à la conférence « Développement durable et écoresponsabilité : les nouveaux enjeux de la filière »

Commentaires(0)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont indiqués par un astérisque*

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux