BODYPOSITIVE THÉRAPIE

7 juillet 2018

#BODYPOSITIVE : C’est l’un des hashtags les plus populaires des réseaux sociaux notamment chez les femmes. Sur instagram, il recueille déjà près de 6 millions d’occurrence.

Ou l’affirmation d’un corps non standardisé, avec ses défauts, petits ou grands. Si le mouvement du «body positive» a gagné en visibilité grâce aux réseaux sociaux, il a vu le jour bien avant l’apparition d’Instagram et Facebook. Lancé par Connie Sobczak et Elizabeth Scott en 1996 aux États-Unis, ce courant féministe se focalise sur la construction de l’estime de soi.
Son objectif ?
Libérer les femmes de leurs (nombreux) complexes par une représentation différente du corps qui va faire évoluer les regards et les préjugés. Au fil du temps, le relais est pris dans les pays anglo-saxons où les ouvrages d’affirmation des corps, de tous les corps, dès le plus jeune âge, se multiplient.
Depuis quelques années, quelques personnalités et de plus en plus d’anonymes s’emparent du phénomène sur les réseaux sociaux pour faire bouger les lignes et deviennent de nouvelles icônes : Tess Munster, mannequin plus size, Daria Marx, bloggeuse militante française ayant fondé le collectif «gras politique», Winnie Harlow, mannequin atteinte d’un vitiligo, Thando Hopa, juriste et mannequin sud-africaine albinos et bien d’autres…
La femme est ainsi plurielle et l’assume. Eurovet souhaite incarner cette femme en la plaçant au coeur de son nouvel événement Unique by Mode City. La vision du féminin que porte le salon est celle d’un retour à soi : une nouvelle forme d’intimité qui explore le «comment je m’aime», «comme je me définis» … Un certain «Je m’assume».
Cette année, Unique by Mode City, change de nom et célèbre toutes les femmes ! Toutes les beautés, toutes les formes, toutes les morphologies, sans discrimination ni hiérarchie.

KINIRA

En tête à tête avec une bodypositive girl : ELYKILLEUSE (@ely_killeuse)

Ely Killeuse est suivie par plus de 150 000 personnes sur les réseaux sociaux.
Elle crée le buzz en 2017 en postant une photo avant/ après peu commune «Voilà pourquoi j’ai aimé prendre 5kg». Aujourd’hui, plus épanouie que jamais, elle a en a fini avec l’obsession du «corps parfait» et assume ses formes.
Ely Killeuse vient de sortir «Body Positive Attitude» aux éditions Marabout (23 mai 2018) : recettes, exercices et motivation pour faire la paix avec votre «Wonder Body».

Le Body Positive, c’est quoi ?
E.K.__C’est positiver son corps, peu importe sa forme, sa taille, sa couleur, ses particularités.
C’est un mouvement dans lequel tous les corps doivent pouvoir se retrouver, qu’on soit mince, gros, grand, petit, roux, avec un seul sein, des tâches de rousseurs, des oreilles décollées. C’est
accepter son corps our ce qu’il est et pas pour ce qu’il n’est pas aux yeux de la société.

Quel est ton mantra du matin pour débuter une bonne journée ?
E.K.__Je décide que cette journée sera bonne-! Quand elle commence mal, je mets Like a Boy de Hyphen Hyphen ou la Fête Noire de Flavien Berger et je me concentre sur les trucs cool, le lever du soleil que je vois en passant la Loire, sur une mamie qui me sourit, ou un enfant trop mignon, enfin bref, je suis maître de ma journée et son déroulement dépend surtout de ma façon de percevoir les choses autour de moi. 6 expressions pour être heureuse cet été

Les 3 expressions à bannir ?
E.K.__«Non pas de dessert, l’été approche…» / «Le banana split, je peux l’avoir sans glace vanille, fraise et chocolat et sans chantilly s’il vous plaît ? Oui en fait je peux juste avoir la banane» / «Jean’s et t-shirt c’est le must have de l’été sur la plage… Si si je vous jure je l’ai lu dans Elle».

Les 3 autres à revendiquer ?
E.K.__«Un bikini body ? Bah oui on prend son Body on l’insère dans son bikini et hop directement la plage !» / «Le plus dur l’été ? Ne pas oublier de se retourner sur sa serviette à intervalle
régulier» / «Une glace ou courir 5 km ? Pourquoi choisir quand on peut aimer les 2 (bon éviter de faire les 2 en même temps quand même)».

Ton prochain challenge ?
E.K.__ Un marathon en 2019?

 

«Je m’appelle Yasmine, plus connue sous le pseudo de Ely_Killeuse… Ely pour les intimes. Pendant quinze ans, j’ai été au régime. Tout ce qui a pu exister, je l’ai testé ! J’ai connu la boulimie et j’étais persuadée que pour être heureuse, il fallait être mince. Finalement, c’est en étant plus forte que j’ai découvert le bonheur. Je suis ainsi passée de la jeune fille complexée en 36 à la femme épanouie en 42. Et je me sens beaucoup plus libre.»

«Anita je l’ai connu quand j’ai commencé la course à pied, j’ai une poitrine généreuse et il me fallait un bon maintien. Cliente depuis mes débuts j’ai été ravie quand ils m’ont proposé de devenir leur première Ambassadrice française. Nous avons prévu plusieurs événements, la marque pense à toutes les femmes, elle a compris que les sportives n’ont pas toutes des petits seins et des petits tours de buste. Leur grand choix de tailles va avec leur ouverture d’esprit et j’adore ça !»

Commentaires(0)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont indiqués par un astérisque*

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux