17 December 2021 — Tendances

LE PETIT TROU

Partager sur

Par Zuzanna Kuczyńska

Créée en 2013 par la styliste polonaise Zuzanna Kuczyńska, cette marque propose des collections qui mêlent minimalisme et sensualité grâce à des jeux de construction et de transparence. sa fondatrice nous parle de son sens de la fête.

A quoi va ressembler l’esprit de la fête postcovid ?

On ne se prend plus dans les bras ni embrasse comme on le faisait avant. Mais d’un autre côté, on aime plus sortir et être entouré des autres. Ce que nous avons longtemps considéré comme acquis, comme faire la fête ou simplement diner dehors, paraît désormais quelque chose de spécial et de très joyeux !

Dans ce nouveau vestiaire festif, quelle place occupe la lingerie ?

Parfois, elle nous permet d’avoir confiance en nous, d’autres fois c’est simplement un plaisir esthétique. Nous en avons une approche très différente ces dernières années. On le voit sur les podiums mais aussi dans la rue, la lingerie fait partie de notre tenue. Il n’y a plus d’un côté les pièces simples, et d’autres très sexy pour des événements particuliers. Désormais, on privilégie quelque chose de spécial mais qui reste facile dans la vie de tous les jours.

Les dessous semblent à nouveau se porter dessus comme on l’a beaucoup vu sur les podiums ?

On montre de plus en plus notre lingerie, un signe que l’on se sent plus à l’aise avec notre corps et qu’on l’accepte tel qu’il est. Je le vois sur les réseaux sociaux où je suis très attentive aux différentes façons dont les clientes s’approprient nos pièces. Un soutien-gorge porté sous un blazer n’est plus choquant, d’autant que les créateurs comme Anthony Vaccarello chez Saint Laurent incorpore de plus en plus de lingerie dans leurs collections. C’est l’une des façons d’être sexy mais au fond, ce n’est pas tant une question de vêtement. Ce qui prime, c’est d’être soi-même et d’avoir confiance en soi.

17 December 2021 — Tendances

LE PETIT TROU

Partager sur