17 December 2021 — Tendances

LE VESTIAIRE PRINTANIER

Partager sur

Par Jennifer Cuvillier

La Directrice du style du grand magasin parisien Le Bon Marché décrypte les tendances de la silhouette du printemps prochain avec ses codes festifs et sa lingerie habillée.

Comment définiriez-vous les grandes lignes de la silhouette du printemps prochain ?

Cet hiver, les collections mettaient en avant un vestiaire de Wonder Woman avec une tendance métallique et pailletée qui traduisait cette envie de ressortir le soir et de porter des pièces plus fortes visuellement. Le phénomène va crescendo sur l’été prochain avec des couleurs très fortes comme les jaunes et les oranges mais aussi certaines teintes façon fluorite qui oscillent entre le pastel et le fluo. Cette palette graphique soutenue se porte en mode monochrome, de la tête au pied jusqu’aux accessoires, ou bien en jouant sur des associations inattendues comme un mauve contrasté par un vert plus vif. L’autre grand thème que va porter le printemps prochain, c’est l’outdoor, cette envie d’extérieur qui s’illustre par des couleurs en lien avec la nature, des matières utilitaires esprit militaire à l’image d’un pantalon en toile kaki porté avec une blouse imprimée et des chaussures façon Pataugas.

Quelles envies vestimentaires post-covid observez-vous auprès de votre clientèle ?

On ressent clairement un désir de changer de vestiaire, de s’offrir de nouvelles choses, de renouveler sa garde-robe ou bien de la travailler différemment. Toutes les pièces liées à des évènements, notamment les robes habillées pour des occasions particulières, ont tout de suite très bien remarché avec la levée des restrictions. En parallèle de la volonté de conserver le confort acquis pendant le confinement coexiste l’appétit pour une mode chic et féminine. D’où l’arrivée de formes plus marquées que les pantalons mous de ces dernières saisons et le retour de stilettos pour remplacer les sneakers. D’ailleurs, on le constate aussi dans la tendance de ces vêtements très structurés aux lignes pures qui témoignent d’une approche architecturale du vêtement. C’est le cas de ces pièces avec un très joli travail de découpes qui laissent entrevoir certaines formes, celle d’un poignet, d’un mollet ou bien d’une cheville.

Les collections qui défilent semblent montrer de plus en plus de lingerie, quelles en sont les grandes tendances ?

Cet hiver, les dessous misaient sur le confort dans un esprit « cocooning » avec un maintien naturel, un esprit superpositions et des tonalités douces entre les beiges et les gris. Dans le vestiaire printanier post-Covid, on sent donc une envie de se rhabiller, de porter à nouveau des vêtements très business woman, de se parer pour sortir mais aussi de remettre en avant la lingerie, les caracos notamment. Avec les couleurs classiques telles que les rouges et les noirs mais aussi d’autres plus vives et plus assumées. Cela va de pair avec cette silhouette ultra-féminine que l’on a pu observer sur les podiums.

Est-ce que l’été va sacraliser la brassière qui se porte dessus/ dessous ?

Ces « summer bras » comme j’aime les appeler, c’est l’une des grandes tendances de l’été à venir qui s’inscrit dans la veine de ces « crop tops » aperçus déjà depuis quelques saisons. C’est une forme qui apporte un côté plus structuré à la silhouette et que l’on retrouve déclinée par des marques de sport et de luxe. La brassière permet de jouer sur les différentes matières, sur les mix de couleurs et on peut la décaler en la portant sous une veste.

17 December 2021 — Tendances

LE VESTIAIRE PRINTANIER

Partager sur