Ce qu’il faut retenir de la saison

22 janvier 2020

L’édition du Salon de la Lingerie, Janvier 2020, marque un tournant majeur dans l’industrie textile. Désormais ce secteur devient moteur du marché de la mode grâce à un engagement social fort. Les collections sont à l’image des attentes des consommatrices : pour des femmes libres, spontanées et en quête de sens, justifiant la valeur de leurs achats, de leur garde-robe.

L’énergie de l’engagement écologique a tout d’abord été une source d’inspiration florissante pour une nouvelle vague de créations ! Des marques comme Nénés Paris, Esquisse, Swedish Stockings, Az/ar, Occidente répondent à un panel de consommatrices contemporaines, désireuses de comprendre le produit, sa fabrication et d’en connaître le sourcing des matières. Les marques soignent leurs processus de fabrication et de communication pour valoriser leurs démarches et leur savoir-faire. Les matières sont traçables, écologiques et les provenances sont affichées pour plus de transparences et donc de proximité avec les clientes. La macro Tendance du éco-responsable touche en priorité le secteur de la lingerie qui tisse un lien étroit avec l’intimité et donc notre besoin d’authenticité. Les prix sont valorisés par des achats pérennes qui s’inscrivent dans un besoin et une volonté de réapprendre à consommer. Les designers innovent et innitient de nouvelles méthodes de fabrication. La marque Mina Storm propose en exclusivité des modèles réalisés à partir de fils upcyclés de déchets de fin de bobine pour créer un tulle ultra-léger.

Le savoir-faire des corsetiers se magnifie pour des produits nouveaux, multipliant les techniques et les matières. Les détails sont redessinés pour des finitions velours, tulles ou élastiques, c’est dire à quel point l’image vieillissante de la corseterie s’est fait bousculée par un air de modernité et un brin d’audace ! Des marques comme The Underargument ajoute un détail beauté au cœur du décolleté en le soulignant d’un ruban velours pour jouer avec la légèreté seconde peau de la broderie subtile en ton sur ton. Jolidon propose une corseterie ultra-légère ornée de dentelle et broderies délicates, aussi légère qu’agréable à porter. Terminé le temps des balconnets contraignants et épais à replacer à longueur de journée ! La corseterie accompagne les femmes dans leur quête de beauté, de confort pour des produits plus légers. Une marque comme Bonluxe surprend le marché avec son body classique entièrement revisité, redécoupé pour un modélisme soutenant mais non contraignant. Il est également beaucoup plus souple en matière et devient seconde peau dans le dos et sur les côtés, une pièce à découvrir pour se réconcilier avec le body-gaine de nos grand-mères.

Le marché de l’homme semble s’étoffer pour des produits frais et chahutant les codes du basiques. D’un côté, nous avons des produits très marqués et affirmant le luxe de la qualité à travers des choix de matières osées : cuir et daim agrémentés de boutons chics, avec des finitions soies avec by Radouane. De l’autre, des produits rafraîchissants aux gammes colorés en demi-tons et aux imprimés à croquer de délicatesse, d’humour et de bons goûts avec A-dam ou Sixtine’s. Petit à petit, l’offre homme gagne du terrain en créativité pour le plus grand bonheur des ces dames et de ces messieurs !

L’émancipation est aussi maître-mot de cette révolution du secteur en invitant à déclassifier les genres, bousculant les formes comme chez Les Girls les Boys, The White Briefs. Ou encore ne proposant que des culottes comme La Chatte de Françoise, Madame porte la Culotte, suggérant que chacune est libre de porter ou non un soutien-gorge, autant de décomplexions qui amène un peu de légèreté et donc beaucoup plus de plaisir à consommer ! La lingerie, elle-même s’émancipe de sa fonction première pour des produits plaisir, avec pour exigence le confort. C’est pourquoi une marque comme K+1% apparaît sur le marché de la culotte périodique comme une lingerie confortable mais stylée, l’un n’empêchant pas l’autre !

Résultant de cette émancipation, les collections de lingerie revêtent des allures nouvelles pour des produits à mi-chemin avec le prêt-à-porter, l’accessoire ou la beauté. La lingerie devient un produit hybride au service de l’identité intime. Les mailles extra-douces et souples, tendrement colorés d’Eberjey (créateur de l’année) proposent des brassières qui peuvent se porter comme des hauts sous un simple gilet. Ruban noir amène la lingerie sur un territoire à conquérir entre féminité et sport pour des allures de conquérantes. Le glossy de ses matières maquille le corps pour des reflets à marier à son dressing. La lingerie s’invite à être vue et reconnue comme une signature beauté. Love on the Snow habille les épaules comme le cou pour offrir une parure féminine à la silhouette. Autant d’audace laisse espérer un changement profond du secteur de la mode pour des produits créatifs et humains, retrouvant l’équilibre d’un désir sain de consommer.

RESTEZ AU COURANT DES ACTUALITÉS DU SALON ET DU MARCHÉ

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux