The Lingerie Place (FR)

ROCLE BY ISABELLA : le pied sur l’accélérateur

23 juillet 2019

Pour Emmanuelle Bonnetin et Isabelle Rivier, le duo « choc et charme » à la tête de Rocle by Isabella, le prix Créateur de l’Année, reçu il y a deux ans, a été un vrai boosteur de collections. Après la collection bain, lancée il y a quelques mois, c’est une nouvelle collection athleisure qui est dévoilée sur le salon.

 

Deux ans après avoir été récompensées, êtes-vous toujours aussi enthousiastes ?
E.B.-I.R / La reconnaissance de notre travail a incroyablement motivé nos équipes. Encore aujourd’hui on sent une émulation à tous les niveaux de l’entreprise. Je suis convaincue que cet enthousiasme qui a toujours été le nôtre est encore aujourd’hui porté par ce prix. Être nommé Créateur de l’Année est en quelque sorte une promesse que nous faisons à nos clients. Celle de les surprendre encore et encore.

Qu’est-ce que ce prix vous apporte aujourd’hui ?
E.B.-I.R / Il nous donne encore plus envie de créer des choses nouvelles et de nous engager durablement. Emportés par cet élan nous avons, par exemple, multiplié nos bases d’impression sur polyester et polyamide recyclés. D’une petite collection capsule éco-responsable, nous sommes passés à une ligne complète en doublant nos propositions.

Pourquoi avoir attaqué le marché de l’activewear ?
E.B.-I.R / Là encore, nous sommes convaincus que si nous avons eu ce prix, c’est aussi parce que nous venions de lancer une gamme pour le swimwear. Cela nous a confortés dans nos choix de développement. Et stimulés pour créer d’autres gammes. Pour cette session d’Interfilière Paris nous sommes heureux de dévoiler notre ligne athleisure. C’est un marché en plein développement et très prometteur, pour nous et pour nos clients. Nous avions vraiment envie de proposer des choses nouvelles et différentes qui ne soient pas des imprimés trop masculins comme nous en voyons beaucoup, ni du fluo ou du noir. Notre entreprise a un rôle à jouer sur le marché de l’impression pour l’athleisure, avec des structures de tricotage différentes et des impressions inédites comme le flock qui ne se voit pas encore beaucoup sur ce marché.

Quelle est votre analyse du marché ?
E.B.-I.R / Le marché du sport – activewear et athleisure – va encore clairement se développer tout en s’hypersegmentant : aussi bien sur le sport technique que sur les activités loisirs. Et c’est le marché féminin qui va booster ces deux créneaux, technique et loisirs. C’est un marché « curieux », qui ose et qui demande des produits plus audacieux. C’est un marché tellement différent de la lingerie, moins codifié. C’est un marché demandeur, qui s’intéresse à toutes les nouveautés. Autant en lingerie, on peut sentir des différences de goûts entre les pays, autant dans le bain, les différences sont plus frappantes, entre le Nord et Le Sud de la France par exemple.

 

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux